Reebok Chaussure Femme Royal Complete CLN LX Blanc 39 HhZ4K5

SKU-39809-nzf757
Reebok Chaussure Femme Royal Complete CLN LX Blanc, 39
Reebok Chaussure Femme Royal Complete CLN LX Blanc, 39
Recherche avancée >
0
(vide)
0,00 €

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
Total

UKALA Amelia Bottes Femme Braun Chocolate 35/36 EU 3 UK GXMY8

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port(HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Tongs Crocs Sloane mTfjye
Catégories

Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Infos
météo

Regarder en direct

Nike Chaussures Mercurialx Vortex Iii IC M Nike AbkgatN

La publication de la liste des partis politiques légalement reconnus continue de faire débat au Congo. Y compris la Dynamique pour la nouvelle éthique républicaine et la démocratie ( DNERD ), un parti de l’opposition qui a pourtant été retenu par le ministère congolais de l’intérieur.

AdChoices
广告
inRead invented by Teads

C’est quasiment la première sortie de la Dynamique pour la nouvelle éthique républicaine et la démocratie ( DNERD ) depuis le référendum constitutionnel de 2015. Un communiqué final d’une session extraordinaire tenue le 1er juillet à Pointe-Noire, restitue la position de ce parti d’opposition sur la situation politique qui prévaut au Congo depuis la réélection contestée de Denis Sassou-Nguesso en mars 2016.

AdChoices
广告
inRead invented by Teads

Parmi les points abordés, la liste des partis politiques légalement reconnus en République du Congo. Le 12 juin dernier, le ministère congolais de l’intérieur publiait à l’issue d’une réunion tenue avec des partis politiques tant de la Majorité que de l’opposition la liste définitive des formations politiques (associations et/ou partis) autorisés à mener des activités politiques sur le territoire congolais.

Figurant pourtant parmi les 55 partis retenus, la DNERD veut mettre «un point d’honneur» à plaider en faveur des partis exclus. «Il s’agit d’une volonté manifeste d’exclure certaines figures emblématiques de la vraie opposition congolaise», explique le document de 2 pages.

Parmi les partis frappés par cette mesure du gouvernement congolais, la Convention pour l’action, la démocratie et le développement ( CADD ) d’André Okombi-Salissa détenu en prison pour «détention illégale d’armes et munitions de guerre», Unis pour le Congo ( UPC ) de Paulin Makaya lui aussi en prison, le Mouvement pour l’unité, la solidarité et le travail ( MUST ) de Claudine Munari et l’Union Patriotique pour le Renouveau National ( UPRN ) de Mathias Dzon.

Quant à la DNERD , elle fait partie des formations retenues par le gouvernement congolais. Mais, solidarité oblige, elle ne s’est pas empêchée de dénoncer la décision. «Nous militons pour l’installation d’une vraie démocratie au Congo. Nous ne pouvons donc pas dormir sur nos lauriers dans la mesure où les acteurs qui œuvrent à jeter les bases solides de la démocratie sont mis à l‘écart par la dissolution de leurs espaces d’expression», explique Crépin Gouala, président du parti.

Geox Sozy H Sandales Bout Ouvert Femme Beige Cream/Black 365 EU Sandales Bout Ouvert Femme EHhFN
Espadrilles Blanc en Textile Coco et Abricot Soldes syJ7ZUOoke
A qui profite la mauvaise gestion de la décharge de Truitier ?

Enquête

Milo Milfort -
Share on Facebook
Tweet on Twitter
Share on Facebook Share
Share on Twitter Tweet
Share on Google Plus Share
Share on LinkedIn Share
Send email Mail

C réée dans les années 80 sur 250 hectares de terre, la seule décharge publique est logée à Truitier dans la commune de Cité Soleil à 5km au nord du centre de la capitale. Elle dessert l’agglomération de Port-au-Prince comportant pas moins de sept communes.

Ici, les conditions de travail et de vie sont inhumaines. Les chiffonniers comme les salariés – de même que les riverains de la zone et des localités avoisinantes sont continuellement exposés aux fumées, moustiques, vermines, rats, cabris et porcs obèses. «La décharge n’est pas seulement traitée en parent pauvre, c’est pire que ça. Elle se retrouve dans un état critique», se plaint l’ingénieur civil Sofia Seignon, la directrice générale de la seule décharge officielle du pays depuis mai 2017.

Pour la responsable, une véritable décharge, est un lieu bien équipé qui devrait avoir au moins une douzaine de matérielsdisponibles pour préparer le terrain, aménager des espaces pour déposer les déchets et protéger l’espace : au moins 2 bulldozer, 1 chargeur, 1 excavatrice, 1 back loader, 1 camion à citerne eau, 1 compacteur et des membranes géotextiles. « Ici, il n’y a rien de ce genre. Nous avons de faibles moyens et nous ne sommes pas autonomes », dénonce-t-elle. Le hic, les employés ne sont pas payés par la mairie, mais plutôt par le Service Métropolitain Collecte des Résidus Solides (SMCRS).

La grande majoritédes équipements qui s’y trouvent sont en panne faute d’entretien depuis de nombreuses années. Et une amélioration ne semble guère pour demain. La décharge est privée de budget et fonctionne grâce à labonne volonté du Smcrs – entité chargée de collecter les déchets – qui la gère administrativement.

C’est le même budget de celui-ci qui permet à la décharge de tenir.

Les derniers investissements dans la décharge remonteraient au lendemain du séisme de janvier 2010. Ils ont été consentis par des institutions internationales comme Cérès,la Banque interaméricaine de développement (BID) et la mission onusienne.

Actuellement, le site ne présente aucun signe d’aménagement. Il n’a ni revêtement, ni système de drainage, ni dispositif de gestion du méthane, ni séparation des déchets.

© Municipalité de Lyster 2017